Bienvenue sur le Forum de la FCJO

FACEBOOK
Rejoignez le groupe des Comités de Jumelage de l'Oise en Picardie sur Facebook:
CLIQUEZ ICI


Retrouvez la FCJO sur Facebook

SITE WEB DE LA FCJO
Cliquer sur le logo pour accéder au site WEB de la FCJO
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Compte rendu de l' ASSEMBLEE GENERALE du DIMANCHE 19 FEVRIER 2012 à CLERMONT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

17102012

Message 

Compte rendu de l' ASSEMBLEE GENERALE du DIMANCHE 19 FEVRIER 2012 à CLERMONT




FCJO

Jean-Claude ROBIC
Secrétaire Général

ASSEMBLEE GENERALE DIMANCHE 19 FEVRIER 2012

SALLE FERNEL - CLERMONT
LES PHOTOS DE L' AG: http://www.flickr.com/photos/fcjo/sets/72157632193950010/

Le quorum étant atteint avec au moins 80 participants, Brigitte Rembeauville, Maire-adjoint de Clermont en charge de la vie associative et des jumelages ouvre l'Assemblée et présente les excuses de Monsieur le Maire qui regrette d'être absent en raison d'autres manifestations. Elle donne la parole à la Présidente Georgette Lahaye.

Notre Présidente remercie la ville de Clermont d'accueillir cette assemblée. Elle adresse également des remerciements à André Vantomme, 1er Vice-Président du Conseil Général et en tant qu'ancien maire de Clermont, ardent artisan et défenseur des jumelages. Elle exprime son plaisir et à la fois son émotion en se remémorant le départ de la FCJO, ici même, voici 19 ans, avec Jeannine Deneuveglise pour qui elle a une pensée profonde.

Elle remercie également de leur présence les Maires, Maires-Adjoint et Elus, les Présidents et représentants des comités de jumelage et tous les amis des jumelages présents.

Elle présente les excuses de Philippe Boulland, Député Européen, Philippe Marini, Sénateur-Maire de Compiègne, Frans Desmedt, Conseiller Général, Maire de St Just en Chaussée, Edia Nasraoui, Directeur Europe Direct Picardie, Magali Mons, Relations internationales C.G. et des représentants des CJ d’Attichy, Chevrières, le Clec de Chambly, Pierrefonds, Thourotte, Verberie, Villeneuve les Sablons Mme Puissant, représentée par M. Duchesne.

Puis elle présente le rapport moral :

1/ RAPPORT MORAL ET D’ACTIVITE POUR L’ANNEE 2011

RAPPORT MORAL - INTRODUCTION
En 2011 les membres du bureau de la FCJO ont poursuivi leurs efforts pour agir dans l’Oise au service de « l’Europe des Jumelages ».

Leurs principaux objectifs ont été :
. en direction des adhérents : mettre à leur disposition des moyens d’information, de conseil et d’échanges d’expériences,
. promouvoir la citoyenneté européenne dans l’Oise à travers diverses manifestations et formations,
. faire entendre la voix des jumelages auprès de la Commission et du Parlement Européens.

Les temps forts ont été : la Journée de l’Europe à Méru, le Voyage d’Etudes au Parlement Européen de
Bruxelles, la Formation européenne animée par l’AFCCRE.

Les Commissions « Jeunes et Réseaux » et « Echanges avec le District de Basse Bavière » ont été très actives, en particulier à travers les Universités d’Eté pour les jeunes des jumelages organisées à Compiègne pour la FCJO et à Regen (A) pour le District de Basse Bavière.

Nos relations avec différentes personnalités se sont renforcées, en particulier avec Philippe BOULLAND, Député Européen de notre circonscription Nord-Ouest, André VANTOMME, Premier Vice-Président du Conseil Général de l’Oise, chargé des Relations Internationales et Philippe MARINI, Sénateur-Maire de Compiègne. L’appui des Maires et Elus de l’Oise a été également très important ainsi que celui de différents partenaires.

LA FCJO ET SES ADHERENTS

ACTIONS :
. Information : Grâce à son site et à son Forum de discussion, la FCJO assure une information européenne pour tous ainsi que des contacts particuliers avec ses adhérents. Dans le cadre du chapitre suivant « Activités 2011 », Bruno DEGAND, Responsable Communication/Information, détaillera ces points.

. Conseil : Suivi personnalisé des adhérents avec participation des membres du bureau FCJO aux assemblées générales et manifestations importantes, conseils en cas de jumelage, de demandes de subvention ou de problèmes particuliers…

. Echanges d’expériences : organisation de manifestations collectives permettant aux adhérents de s’exprimer et de rencontrer d’autres jumelages, en particulier lors de la « Journée de l’Europe ».

. Citoyenneté européenne : organisation de « Visites d’études » vers les institutions européennes et de formations européennes pour les animateurs de jumelage et pour les jeunes.


NOMBRE D’ADHERENTS :
Au 1er janvier 2012 la FCJO compte 46 adhérents représentant 70 communes jumelées de l’Oise.

Parmi nos adhérents :
. les grandes villes de l’Oise,
. des communes moyennes et de moins de 3 500 habitants,
. une communauté de communes
. deux regroupements communaux.

Sur la centaine de communes jumelées de l’Oise (absence de statistiques départementales officielles),
la FCJO reste bien le partenaire privilégié en matière de jumelage.

Nous tenons à remercier nos adhérents qui nous font confiance et qui participent nombreux à nos actions. Nous regrettons d’avoir été contraints de limiter le nombre de participants lors de la formation du 8 octobre (30 participants chiffre maximum) et surtout pour la visite d’études à Bruxelles (78 demandes pour 52 places …).


LA FCJO ET LES INSTITUTIONS EUROPEENNES
Suite aux difficultés que nous rencontrons pour l’attribution de subventions européennes dans le cadre du programme « L’Europe du Citoyen » de la Commission européenne, la FCJO a entrepris deux actions visant à faire entendre la voix des jumelages :

Auprès de la Commission européenne :
A l’occasion de la visite prioritaire d’information à la Commission européenne à Bruxelles, réalisée le 8 décembre 2010, une lettre, accompagnée de 43 signatures, a été déposée auprès de Viviane Reding - Commissaire européen chargée de la Justice, des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté - en charge du programme « L’Europe du Citoyen ».
Dans sa réponse à ce courrier, en date du 31 janvier 2011, Martin Selmayr, Chef de Cabinet de Mme Reding, justifie le rejet de nombreuses demandes de subventions par des contraintes budgétaires.

Auprès du Parlement européen :
Lors de notre visite du 30 novembre 2011 au Parlement européen de Bruxelles - dans le cadre d’une visite d’études parrainée par Philippe Boulland, Député Européen - la FCJO est de nouveau intervenue sur le même sujet par un courrier, accompagné de 50 signatures. La demande de la FCJO portait sur :
. une affectation plus importante des crédits aux réseaux des villes jumelées,
. une augmentation des moyens consacrés à ce programme : budget symbolique de 1 E par Européen, à savoir 495 millions E pour le programme 2014 – 2020.

Suite à cette demande, Philippe Boulland a contacté Viviane Reding et nous le remercions d’avoir appuyé notre démarche.

Nous le remercions vivement également de nous avoir fait bénéficier d’une visite d’études parrainée au Parlement de Bruxelles. Grâce à cette aide financière, nous pouvons proposer à nos adhérents, réunis aujourd’hui, l’organisation en 2012 d’un voyage d’études au Parlement à Strasbourg, sur deux jours, dans de bonnes conditions.

LA FCJO ET LE DEPARTEMENT DE L’OISE

LE CONSEIL GENERAL DE L’OISE :

Le Conseil Général de l’Oise a été notre principal partenaire. Une subvention de fonctionnement nous a été accordée ainsi qu’une subvention exceptionnelle (suite au refus de subvention européenne) pour la réalisation de notre Université d’Eté qui a eu lieu du 4 au 17 juillet 2011.

André Vantomme, Premier Vice-Président, nous a apporté son fidèle soutien. Il nous a accompagnés en intervenant à l’occasion de nos manifestations, en particulier lors de notre Journée de l’Europe à Méru le 8 mai 2011. Rappelons que c’est avec André Vantomme que nous avons lancé il y a 19 ans notre fédération, ici même, dans cet Hôtel de Ville de Clermont.

Magali Mons, Responsable des Relations internationales a été aussi à nos côtés.

Nous remercions vivement tous les représentants du Conseil Général qui nous ont apporté leur soutien.

Le Diplôme d’Honneur de l’Engagement Citoyen 2011 a été décerné à deux membres du bureau : Patricia Choquet, Vice-Présidente FCJO et à Stéfan Grégoire, Responsable de la «Commission Jeunes et Réseaux ». Tous deux ont été particulièrement sollicités lors de notre Université d’Eté de Juillet dernier.

Un portrait de la Présidente FCJO a été diffusé dans le journal du département « Le 60 », numéro de décembre.

Rappelons enfin que le Conseil Général de l’Oise apporte une aide aux comités de jumelage dans le cadre du dispositif « Participation aux échanges internationaux ». Formulaire de demande sur notre site.


LES ELUS DE L’OISE :

Philippe Marini, Sénateur-Maire de Compiègne, nous a accueilli à Compiègne lors de notre assemblée générale 2011. Il nous a accordé une subvention exceptionnelle pour la réalisation de notre Université d’Eté. Nous le remercions vivement de cette aide qui nous a permis de réaliser cette rencontre de jeunes européens, malgré le refus de subvention européenne.

Arielle François, Mairie-Adjoint de Compiègne, a également participé à l’accueil de Compiègne et invite régulièrement notre FCJO à ses réunions de travail « jumelages ».

Yves Leblanc, Maire de Méru, nous a accueillis pour la Journée de l’Europe, le 8 Mai.

Didier Ledent, Maire de Moyenneville et Jean-Pierre Dhanger, Président du Comité de Jumelage nous ont accueillis pour notre formation européenne le 8 octobre.

Marie-Anne Fizet Gorin, Maire Adjoint de Beauvais, nous a accompagnés lors de notre visite d’études à Bruxelles.

Jean-Baptiste Rieurnier, Maire Adjoint de Nogent sur Oise, nous fait régulièrement partager les échanges internationaux de sa commune.

A noter également le soutien particulier de la commune de Verneuil en Halatte, siège de notre association, représentée aujourd’hui par Robert Lahaye, Premier Adjoint.

Tous nos remerciements enfin pour l’accueil de cette Assemblée Générale à Lionel Ollivier, Maire de Clermont, représenté aujourd’hui par Brigitte Rembauville, Maire-Adjoint.

Le soutien des élus de l’Oise est vital au le bon fonctionnement de notre fédération.

LA FCJO ET SES PARTENAIRES

ASSOCIATION FRANCAISE DES COMMUNES ET REGIONS D’EUROPE
Nos relations avec cette importante association européenne se sont encore renforcées au cours de l’année 2011.
En effet Philippe Tarrisson, Directeur Europe du Citoyen à l’AFCCRE, a accepté d’animer notre formation européenne du 8 octobre 2011.

D’autre part, Dominique Magnier, Vice-Président FCJO, membre de la « Commission Jumelages et Europe des Citoyens » de l’AFCCRE a participé à différentes manifestations organisées par cette association. Il en fera le compte rendu dans le cadre du chapitre « Activités 2011 ».

CITES UNIES FRANCE
Jean-Claude Robic, Secrétaire Général FCJO, a représenté notre association à l’Assemblée Générale de Juillet 2011. Il en fera le compte rendu dans le cadre du chapitre « Activités 2011 ».

EUROPE DIRECT PICARDIE A AMIENS
L’amicale collaboration avec Hédia Nasraoui et son équipe a été particulièrement précieuse à la FCJO, en particulier à l’occasion de la Journée de l’Europe et pour la Sensibilisation européenne dispensée dans les écoles primaires.

A noter que Nicolle Saudrais-Anciant, Secrétaire FCJO, est membre du Conseil d’Administration de cet organisme européen.

LE DISTRICT DE BASSE BAVIERE
Poursuite de nos amicales relations avec le District de Basse Bavière, en particulier dans le cadre des Universités d’Eté pour les jeunes de nos jumelages : des représentants allemands ont participé début juillet au démarrage de notre Université d’été de Compiègne et deux membres du bureau FCJO, Jacqueline Beaufrère et Bruno Degand, se sont rendus à Regen en septembre pour la clôture de la première Université d’été du District.

Par contre les projets de jumelage avec Villers sous St Leu, Bornel et Tracy le Mont sont toujours en attente.

SMIOCE

Partenariat ancien avec cet organisme public qui organise des séjours en France et à l’étranger pour les jeunes Isariens. Jean-Paul Cabadet, Président, m’a chargée de vous transmettre le message ci-dessous :

« Fort d’une expérience plus que cinquantenaire, le SMIOCE est un organisme public qui organise des séjours en France et à l’étranger pour les jeunes isariens.
Syndicat intercommunal, créé originellement par des communes de l’Oise pour développer les classes de neige, le SMIOCE s’est adapté aux demandes croissantes des enseignants et des communes adhérentes, et propose aujourd’hui des voyages à la carte, sur le temps scolaire ou pendant les vacances.
Nous connaissons parfaitement les particularités et la réglementation des voyages avec des enfants et nous sommes les interlocuteurs privilégiés des élus locaux.
Depuis quelque temps, des communes et leur comité de jumelage nous sollicitent pour renouveler leurs échanges avec l’étranger, principalement en direction des jeunes.
Pour développer de nouveaux contacts et enrichir les activités dans le cadre d’un jumelage, nous sommes amenés à proposer l’organisation de séjours dans ou à proximité des villes étrangères jumelées avec les communes de l’Oise.
C’est ainsi que les villes de CHAMBLY et CLERMONT ont demandé au SMIOCE d’organiser des séjours en Sicile et en Angleterre, pour une classe d’école primaire et un conseil municipal d’enfants.
L’avantage pour les comités de jumelage et les communes ? D’abord la responsabilité liée à l’organisation, qui revient au SMIOCE et non plus au président du comité ou au maire de la commune. Ensuite la souplesse d’une structure qui sait répondre au plus près au besoin particulier de chaque demande. Enfin, l’expérience professionnelle d’un service public qui garantit un voyage de qualité en toute sérénité, sans rechercher de profits financiers.
Le SMIOCE est à votre écoute pour étudier des idées de séjour vers vos communes amies de l’étranger. N’hésitez pas à renouveler vos échanges, à dynamiser votre jumelage autour de projets en direction des jeunes, en partenariat avec les écoles ou directement avec votre commune.
Pour tout contact :
SMIOCE - Tél : 03.44.68.22.50
E-mail : contact@smioce.fr »

SAGEB
Elodie Demonceaux - Service Commercial et Marketing de l’aéroport Paris-Beauvais-Tillé - est notre correspondante. Elle est attentive à nos demandes et participe régulièrement à la Journée de l’Europe avec un stand de l’aéroport. A noter que la SAGEB sponsorise chaque année notre Journée de l’Europe.

Nous sommes également régulièrement avisés des ouvertures de nouvelles lignes, informations reprises sur notre site Internet.
Elle donne ensuite la parole à Jean-Claude Robic pour la présentation du rapport d'activité :

RAPPORT D’ACTIVITE

Sans crainte de me répéter, je peux dire, à nouveau, que l'année passée a été riche en activités, surtout dans la mesure où l'on a pu organiser nos universités d'été des jeunes dont on reparlera plus tard.
Ces activités sont riches est le signe d'une très bonne santé de notre fédération, signe aussi d'un gros travail, d'un important investissement de tous les acteurs : bureau de la Fédération avec son moteur Georgette toujours fidèle à la barre, animateurs de jumelages qui ne sont jamais à court d'idées pour faire vivre leurs comités et enfin municipalité et autres instances qui apportent leur concours financier et logistique.
Un grand merci à toutes et tous ceux qui montrent ainsi, quoiqu'on en dise, que la foi en l'Europe existe, le nombre de demandes pour notre déplacement à Bruxelles en est un exemple très fort, foi malgré ou à cause des vicissitudes actuelles.

L'année 2011 a débuté avec notre assemblée générale qui s'est tenue le 5 février dans un lieu prédestiné, la Maison de l'Europe à Compiègne. Cette ville fait avancer la cause des jumelages en nouant de nombreux partenariats qui rivalisent d'activités et nous prêtent des locaux permettant des rassemblements conviviaux et fructueux.

La Journée de l'Europe du 8 mai à Méru a été comme d'habitude un moment fort. Egalement très riche par l'intérêt de nombreux élus et le niveau élévé des débats. Ceux-ci touchaient à la formation de l'Europe, à la création des jumelages, ciment de cette Europe, et, au sein de tables rondes, à leurs relations avec les politiques en vue de faire évoluer l'UE, au bénévolat et ses limites, ainsi qu'à la coopération décentralisée avec la participation de M Vantomme apportant un témoignage intéressant sur Madagascar. Les participants ont pris une part active aux discussions
Toutes les personnalités se sont ensuite exprimées tant au sujet de l'Europe que de la vie des jumelages. En dernier, M Julien Gascard de la Maison Jean Monnet est intervenu pour nous décrire le lancement de l'Europe avec Monnet et Schuman et nous exposer les modalités du Traité de Lisbonne. La journée s'est terminée par la visite du musée de la nacre. On doit encore remercier la ville de Méru, son comité de jumelage et la CC des Sablons qui ont mis tout en œuvre pour assurer le succès de cette journée.

Les Universités de jeunes qui se sont déroulées du 4 au 17 juillet à Compiègne. 39 jeunes européens ont participé. Celles-ci ont été une véritable réussite en témoignent les appréciations flatteuses données par les participants sur les fiches d'évaluation qui ont mis en valeur principalement : la disposition des locaux, la qualité des repas, l'encadrement, la variété des activités dont le cirque, thème du séjour. Ils sont prêts à revenir en souhaitant majoritairement comme thèmes le théatre et la musique.
Des membres du bureau se sont investis pour soulager Georgette et ont largement contribué au succès de cette manifestation. Qu'ils en soient ici remerciés.

Le même type d'Universités s'est déroulé à Regen dans le Bezirk de Basse Bavière du 5 au 16 septembre. Ce stage annoncé lors de notre AG 2011 s'inspirait de nos propres Universités. Organisé en liaison avec le Cercle de Travail des jumelages et des échanges entre les établissements scolaires, il a recueilli un vif succès grâce à la participation de 25 jeunes de 5 nationalités différentes sur le thème : « un nouveau centre pour l'Europe ». Ce séjour a permis aux jeunes de rencontrer diverses personnalités, de confronter des modes de vie, de vivre ensemble dans un climat d'amitié et de partage. La FCJO avait envoyé 4 jeunes et délégué deux membres du bureau dont Jacqueline qui a assuré un compte-rendu. Merci à tous ces participants qui donnent une nouvelle preuve de la vitalité du concept européen.



Le Parlement européen a fait l'objet de la visite annuelle. Effectué dans de meilleures conditions climatiques que l'an dernier, ce déplacement a été très demandé et nous a obligé à limiter, avec regret, les participations au nombre de places autorisées dans le bus. Ce voyage a permis aux participants de se retrouver ou de se découvrir, de confronter leurs problèmes au sein de leurs comités de jumelages, de visiter entre autres le Parlementarium local tout nouveau doté des équipements à la pointe des technologies numériques destinés à faire visiter l'Europe, ses structures et son évolution d'un manière virtuelle.

Il a donné l'occasion également de rencontrer notre député européen Philippe Boulland qui nous a entretenus sur sa foncction et à qui nous avons pu répéter nos problèmes exprimés dans la lettre qui lui a été remise à notre arrivée et concernant principalement les refus de subvention et une proposition de porter le budget réservé aux jumelages à 1 € par citoyen européen.

Formation : différentes sessions ont eu lieu dans le but d'informer les membres des jumelages de toutes les évolutions sur le plan européen et de sensibiliser les jeunes élèves à l'Europe.

La réunion de Moyenneville du 8 octobre réunissant 30 personnes et animée par Philippe Tarrisson, Directeur Europe du Citoyen à l'AFCCRE a consisté à informer sur la meilleure manière de monter un dossier de subvention. Les participants ont tout particulièrement apprécié la compétence de l'intervenant, la qualité de son exposé, de sa présentation, de ses conseils et de ses informations.


Les sensibilisations à l'Europe se sont faites au bénéfice d'élèves du primaire tout au long de l'année dans les écoles de Méru (8 interventions), Creil (2), Granvilliers (4), St Leu d'Esserent (4), Verneuil en Halatte (6), St Crépin Ibouvilliers (1), Remy (3). Elles se sont déroulées grâce à Nicolle Saudrais de notre bureau pour l’organisation, aux comités concernés et au concours d'Info Point Europe représenté par Hédia Nasraoui et Marion Gaudenzi. Merci à tous ces intervenants qui contribuent à former la jeunesse à l'Europe et à renforcer ses bases. Espérons maintenant que tous ces jeunes viendront prendre notre relève.

Participations diverses :

Cités-Unies France : J’ai également pu représenté notre fédération à L'Assemblée générale de Cités-Unies France qui s'est tenue les 7 et 8 juillet 2011 au palais des Congrès à Paris. Cette AG a été suivie du 2ème forum organisé par CUF qui a abordé de nombreux problèmes au sein de séances/conférences suivies de débats. Celles-ci étant nombreuses et simultanées, le Palais des Congrès disposant en outre de nombreuses salles, il fallait faire des choix. Mes préférences se sont donc portées sur l'AG proprement dite bien sûr, puis sur la séance d'ouverture, et les conférences suivantes : Risques majeurs et résilience des territoires avec rôle de la coopération décentralisée, L'énergie dans la loi OUDIN-SANTINI : un nouveau champ pour la coopération décentralisée, Réunion Groupe-pays Palestine : quel rôle des collectivités territoriales dans la création d'un État palestinien ? La coopération décentralisée, le Maghreb, les Roms des Balkans : le rôle des collectivités locales et de la coopération décentralisée.

J'ai transmis, avec un certain retard dû à l'ardeur de la tâche, les notes que j'ai prises au cours de ces réunions et qui vous seront diffusées et mises à disposition sur le forum FCJO. CUF a également dressé un compte-rendu de l'ensemble des débats qui pourrait être transmis à ceux et celles d'entre vous qui seraient intéressées.

Pour ma part, je ne vous assommerai pas, le temps de parole qui m'est imparti ne le permettant d'ailleurs pas, et vous donne maintenant un bref résumé des seuls débats auxquels j'ai participé.

Assemblée générale :

Le Président M Charles Josselin rappelle le double objectif de cet événement qui est de concentrer, dans le temps et dans l'espace, des événements jusqu'alors très épars et aussi de permettre la rencontre des acteurs de plus en plus nombreux concernés par les activités de CUF qui est aujourd'hui le 1er réseau mondial.

Après avoir remercié de leur présence les représentants des grandes associations de collectivités, il évoque la disparition de Bernard Stasi le fondateur de CUF à qui un message particulier sera adressé à l'issue de cette AG.

Il développe ensuite les missions de CUF qui entend avant tout aider ses adhérents à atteindre les objectifs qu'ils se sont fixés dans le champ de la coopération Internationale.

Ces missions comprennent :

 les valeurs de paix, de démocratie, d'autonomie locale et de solidarité internationale exprimées dès l'origine par B Stasi,
 un plaidoyer visant à éliminer la pauvreté qui est source d'inégalité au niveau de la santé, de l'éducation, du logement, de l'eau, de l'énergie, etc,
 une organisation destinée à mettre en marche une solidarité, à gagner la bataille de la cohérence et de l'efficacité. Il convient également de développer une mission centrale d'animation de la coopération décentralisée au travers des groupes-pays et des groupes-thématiques face à l'extension de la mondialisation. Il insiste sur la nécessité de professionnaliser les équipes internationales des collectivités françaises face à la diversification des problèmes qui conduisent à une adaptation permanente.

Il évoque ensuite les ressources de CUF constituées par le Bureau exécutif, l'équipe qui ne cesse de s'adapter dans un contexte de plus en plus difficile et qui mérite félicitations, les partenaires comme le MAEE (Ministère des Affaires étrangères), l'Agence Française de Développement (AFD), Media Contact Services, le bureau d'étude ENEIS, GRET, ACTE/OXUS......


Séance d'ouverture du Forum :

M Pierre Schapira adjoint au maire de Paris et représentant M Bertrand Delanoë se félicite de l'engagement international de 3 500 collectivités dont l'échange est facilité par la similarité des sujets traités (solidarité, précarité, urbanisme, transport, logements) et par les législations (lois Thiollière et Oudin-Santini). Il estime qu'il est aujourd'hui important de tirer parti des perspectives financières plutôt favorables pour la coopération décentralisée en Europe. Il confirme que la coopération est en train de changer de nature et doit se professionnaliser en étant obligée de faire appel à de l'expertise face à des projets de plus en plus lourds et inscrits dans des champs d’actions très vastes.


Forum :

Trois idées clefs ressortent de cette réunion :
 les Français sont favorables à la solidarité et au développement engagé par la France, mais ils demandent de mieux comprendre l'utilisation qui est faite de l'argent dépensé par leur pays.
 La coopération décentralisée est devenue une des composantes du rayonnement de la France, et le ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE) accompagne ce mouvement.
 Pour que les politiques de développement fonctionnent, il faut que les mouvements s'opèrent du bas vers le haut, et personne ne pourra mieux le faire que les élus locaux.

Séance plénière :
Risques majeurs et résilience des territoires, rôle de la coopération décentralisée :

Le Président de séance : Jean-Louis Testud, adjoint au maire de Suresnes et vice-président de CUF, explique que toutes les collectivités territoriales et même les pays industrialisés peuvent être concernés par des catastrophes naturelles et humaines. Mais les conséquences sont généralement très différentes suivant le niveau de vie des pays touchés. En outre, certains pays comme la Chine et l'Inde privilégient souvent le développement économique au détriment des règles élémentaires de protection de l'environnement et parfois au détriment des populations.

Un intervenant a d'abord donné la signification du terme « résilience ». C'est avant tout un terme de métallurgie concernant la propriété pour un métal de retrouver son état initial après une transformation. Ce terme trouve deux extensions au niveau du sujet traité. Il concerne en effet l'objectif de rendre à un pays, autant que faire se peut, son état d'origine après un cataclysme, ainsi que la possibilité pour un pays de prendre les mesures nécessaires et préventives pour limiter les effets d'un cataclysme.

De toutes les interventions, on peut dégager les idées principales suivantes :
 Les collectivités sont au cœur de la prévention des risques. Elles sont les premières touchées et les premières qui doivent réagir pendant la catastrophe pour la réparer et s'en prémunir. Cela a été démontré par une vidéo présentée par Kenji NARUTA, directeur du Centre japonais des collectivités locales. On a vu des élèves se rassemblant spontanément dans la cour après la longue secousse. L'évacuation s'est faite de manière spontanée vers des points de retrait situés en altitude, les collégiens aidant les plus jeunes, comme ils l'ont fait pendant les exercices d'entraînement. Les 583 élèves ont tous été sauvés.
 Les partenariats entre les communes, les professionnels et les ONG permettent d'apporter des réponses efficaces.
 Les facteurs de résilience se situent dans cette interaction, cette maïeutique entre collectivités et humanitaires.


Conférence thématique:l'énergie dans la loi Oudin-Santini. Un nouveau champ pour la coopération décentralisée. :

« 1% énergie ». Malheureusement, ce secteur est largement sous-exploité.
La loi Oudin-Santini a été élargie au secteur de l'électricité en décembre 2006 et s'appelle également Le coprésident de séance Jean Bresson, sénateur de la Drôme et président du Syndicat départemental d'énergies de la Drôme ainsi que du groupe thématique « Énergie » de CUF rappelle l'importance de l'électricité actuellement qui sert à la conservation des aliments, à la communication entre voisins et plus, au développement économique et à la distribution des soins (conservation des vaccins, l'alimentation en énergie d'un dispensaire....).
L'énergie et en particulier l'électricité ont été au XXème siècle un des moteurs du développement des territoires ruraux.
Les syndicats locaux dits d'électricité primaire datent de 1920-1930. ce sont les premières intercommunalités. Il faut maintenant réfléchir à une extension de cette organisation en l'orientant vers des énergies alternatives.
La conservation de l'énergie électrique est maintenant maîtrisée par les pays développés. Par contre les pays en voie de développement ont du retard, avec 30% d'accès à l'électricité et principalement en Afrique, essentiellement du Nord et du Sud. Ce retard est surtout dû à un manque de forte volonté politique.
Des interventions diverses on peut retenir quelques idées fortes :
 La question énergétique est un problème mondial, car les changements climatiques concernent toute la planète. Or l'accès à l'énergie a été oublié dans les OMD alors que c'est une fonction transverse. Près de 2 milliards de personnes n'ont pas accès à l'électricité, les 5,5 autres milliards n'étant servis que d'une manière inégale. Ainsi 2012 a été déclarée « Année internationale de l'énergie durable pour tous ». Cette thématique devient ainsi un enjeu majeur de lutte contre la pauvreté et de développement économique.
 Il y a un énorme gâchis d'énergie au nord qui pourrait être redistribuée au sud. Sans toucher à notre confort, il serait possible de donner l'accès à ceux qui ne l'ont pas. Il devient donc essentiel de trouver des solutions alternatives aux productions énergétiques actuelles.
 Cette question devrait constituer un axe clé de la coopération décentralisée ; à cette fin, de multiples acteurs coexistent et peuvent être sollicités dans le domaine de l'énergie : associatif, institutionnel, ou encore privé. La coopération décentralisée pourrait également soutenir l'élaboration de plans climat d'accompagnement pour les pays du Sud, comme il en existe déjà au Nord.



Réunion Groupe-pays PALESTINE : la création d'un État palestinien : quel rôle pour les collectivités territoriales ?

Le président de séance M Claude Nicolet, conseiller régional Nord-Pas de Calais, adjoint au maire de Dunkerque et président du Réseau de coopération décentralisée pour la Palestine souligne la grande intensité d'engagement des collectivités territoriales françaises dans la bande de Gaza et en Cisjordanie malgré les difficultés grandissantes.

Les accords d'Oslo de 1993 ont permis d'entreprendre des coopérations décentralisées qui ont permis à près de 60 collectivités de s'engager en Palestine, avec des autorités locales ou parfois des camps de réfugiés.

Il cite certaines dates qui auront une grande importance : vote par l'Assemblée générale des Nations unies pour la reconnaissance de l’État palestinien, élections municipales du 22.10 prochain, mission d'observation internationale organisée par le RCDP et CUF ainsi que les prochaines assises franco-palestiniennes qui se tiendront en Cisjordanie les 23 et 24.01.2012.

Dans le contexte des révolutions arabes et de la lutte de ces peuples pour leur dignité, il est impératif que l'ONU reconnaisse l'indépendance de la Palestine. La France doit aussi assumer ses responsabilités face au monde, responsabilité politique, souveraine et indépendante.
La coopération décentralisée apporte son soutien à la reconnaissance de l’État palestinien. Les déplacements des élus, techniciens, journalistes, les échanges de jeunes permettent de témoigner de la situation de ce pays. La France ne peut se cacher derrière l'impuissance de l'Union européenne qui se limite à cet engagement « Nous allons reconnaître un État palestinien le moment venu » (mais quand?) et doit se positionner en toute indépendance.

Des propos tenus comme « les accords de paix » sont comme une maison connue, identifiée, dont on ne trouve pas la clé pour l'ouvrir » on peut tirer les idées forces suivantes :
 La reconnaissance de l’État palestinien par l'Assemblée générale des Nations unies n'aura pas de reconnaissance juridique, celle-ci ne pouvant se faire que par des accords bilatéraux entre Israël et la Palestine.
 L'impact des printemps arabes est important dans la situation israélo-palestinienne. En effet, les Palestiniens ne toléreront pas de ne pas être soutenus dans leur droit à l'autodétermination.


Conférence régionale Méditerranée : La coopération décentralisée et la nouvelle donne au
Maghreb :

Le président de séance, Étienne Butzbach, maire de Belfort signale que les collectivités se sont heurtées depuis plus de trente ans à de nombreux obstacles, notamment les résolutions du conflit israélo-palestinien, les deux guerres d'Irak, l'héritage historique et la question migratoire. Les printemps arabes ouvrent des espoirs dans les coopérations en Méditerranée, principalement au Maroc et en Tunisie.
Il est donc maintenant important de trouver une articulation de la coopération décentralisée avec les coopérations bilatérales et multilatérales.

Cette conférence a vu l'intervention de nombreuses personnes qui ont donné des éclairages très intéressants sur un sujet important et de pleine actualité, en particulier Dominique Baudis selon qui « dans les années 80, 20 000 personnes ont été massacrées en Syrie à l'insu du monde, par manque d'images ; aujourd'hui, on ne peut plus massacrer à huis clos » et dont on peut tirer les principaux éléments suivants :
 Il y a une véritable horizontalité dans ces révolutions qui se reflète dans une mutation du langage. Avant, on parlait de la « rue arabe », maintenant, on parle de « places », lieu de débat d'échanges qui sont physiques mais aussi virtuels via les réseaux sociaux.
 Les mouvements du printemps ont permis une relativisation de la question de l'Islam de la part de l'Europe, qui avait une vision fantasmée et univoque.
 La coopération décentralisée peut être un outil efficace dans l'invention de relations avec la pouvoir central, elle doit être menée en complémentarité avec les actions bilatérales et les institutions internationales.



Réunion thématique : les Roms des Balkans : le rôle des collectivités locales et de la coopération décentralisée :

Selon M Alain Frémont, président de séance, adjoint au maire de Nevers et président du groupe-pays Serbie, « La coopération décentralisée, c'est avant tout un état d'esprit, un bras tendu vers qui en a besoin ; dans le sens de la paix, de la démocratie et de la solidarité, mais surtout dans le sens de la dignité ».

Il évoque ensuite le long chemin parcouru par la coopération depuis la fin du dernier conflit mondial, à savoir des jumelages de réconciliation devenus des coopérations fondées sur la base de rencontres humaines, base même de la coopération décentralisée. Il reste d'immenses terrains à défricher en matière de réconciliation notamment vers les Balkans, afin de les accompagner vers une plus grande démocratie. La ville de Nevers s'est engagée dans ce sens voici 10 ans au sein d'une coopération décentralisée avec la Serbie. Cette action avait pour but d'accompagner un peuple montré du doigt. La réflexion a aujourd'hui évolué, bien que cette région d'Europe reste encore à la marge de l'UE, même si elle fait l'objet d'une intense réflexion pour une éventuelle intégration.

On peut résumer leurs propos des intervenants en ces termes :
 Aujourd'hui, on dénombre 10 à 12 millions de Roms sur le territoire européen et 80% d'entre eux sont sédentaires. Ils sont la première communauté transfrontalière du continent européen.
 La question des Roms ne peut pas être traitée à l'échelle de la France ; elle doit être pensée et prise en considération à l'échelle européenne.
 Au regard du concept d'identité nationale (une et indivisible), la législation suggère que les lois soient les mêmes pour tous alors qu'on impose des règles spécifiques pour certaines populations.

Excusez-moi d'avoir été si long sur ces sujets. Mais ils sont d'une actualité tellement brulante que j'ai cru de mon devoir de vous apporter un autre éclairage que ce que vous pouvez obtenir par les médias. Je ne veux pas vous effrayer, mais j'ai été encore plus bavard dans le compte-rendu qui était à votre disposition à l'entrée.

AFCCRE

Dominique Magnier, notre vice-président, a représenté la FCJO à différentes manifestations de l’AFCCRE dont :

- l’Assemblée Générale en Juillet 2011,
- réunion Commission Jumelages en Juin 2011,
- séminaire à Rybnik (P) les 30 septembre et 1er octobre 2011.

Il nous rend compte, à l'appui de vidéos, de l'Assemblée générale de l'AFCCRE qui s'est tenue en même temps qu'elle fêtait son 60ème anniversaire. Diverses personnalités honoraient de leur présence cette réunion dont le Maire de Stutgart, M Pélissard, Président de l'Association des maires de France.... Il a été dit à cette occasion que l'Europe est un projet de paix qui ne peut se construire qu'à l'échelle du citoyen.

Il a évoqué la tenue du Congrès européen de la citoyenneté et des jumelages, rassemblant 300 participants venant de 31 pays principalement de France, d'Allemagne et de Pologne, pays organisateur. Un seul délégué britannique par contre !!!!! Divers thèmes ont été traités sous forme de tables rondes : Europe sans frontières (Roms), égalité hommes/femmes, jumelages moyens pour relier l'Europe, apprentissage de la citoyenneté européenne, sociétés intergénérationnelles, transmission de la mémoire avec intervention de Me Du Granrut. Le lieu de rassemblement était propice à une visite du camp d'Auschwitz/Birkenau où fut lu un poème de Mrimo Levi « Si c'est un homme » et donné le témoignage d'un prisonnier présent à ce congrés.


.Mario Picco – rend compte du Forum territorial des Vallées d’Oise sur le thème de l’eau et la solidarité internationale,
le 15 décembre au CETIM, traitant de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans les pays du sud.

Bruno Degand intervient pour nous tenir au courant des évolutions apportées pour améliorer l'information. Ainsi, 2011 a été l'occasion d'une mise à jour du dépliant( ex flyer!!!), d'une tenue de statistiques de visites du site, d'une information sur les échanges d'expériences avec le Bezirk de Basse Bavière, sur la communication avec les jeunes de l'Université d'été via facebook, sur le rôle de relais d'information vers de nouveaux partenaires. Il nous fait part également des aménagements en cours comme la transformation du forum en blog, l'hébergement des photos en illimité, la nécessité d'accueillir de nouveaux adhérents. Il demande alors à tous et toutes de bien faire suivre les mails de communication et d'information de la FCJO.

La Présidente donne la parole à Cécile de Verneuil en Halatte qui a participé aux Universités de Regen et qui nous fait part de la réussite de ce rassemblement, des très bons contacts noués avec les Italiens, entre autres, avec qui elle reste en liaison sur facebook et qui devraient venir en France à 15 prochainement.

La présidente procède à la clôture de la 1ère partie de cette AG en le mettant au vote le « Rapport Moral et d’Activité 2011 ». Ce rapport est adopté à l'unanimité.

2/ RAPPORT FINANCIER

C'est au tour de Philippe Zanghellini, Trésorier FCJO, de présenter le rapport financier et les prévisions pour 2012. Il donne quelques précisions explicitant les chiffres qui ont été remis à chaque participant.

Le commissaire aux comptes Julien Kokan donne son approbation sur ces comptes qu'il considère comme très bien tenus, avec rigueur, précision et traçabilité. Il constate la conformité avec les comptes bancaires et d'épargne. Il fait observer que l'économie de 13 000 € provient des subventions de M Marini et du Conseil général ainsi que des réductions de dépenses. Le voyage d'études a également bénéficié d'une aide venant de notre député M Boulland. Cette bonne situation financière permet donc d'envisager le maintien de nos Universités d'été tous les deux ans.

Le budget prévisionnel est ensuite présenté et assorti d'une réserve à savoir qu'il serait intéressant de trouver des sponsors pour se prémunir de déficits.


Mis aux voix, le rapport financier 2011 et les prévisions 2012 sont également adoptés à l'unanimité.



3/ VOTE DE LA COTISATION POUR 2013

Comme chaque année c'est Patricia Choquet, vice-présidente qui est chargée d'annoncer le montant de la cotisation pour la prochaine année. Et comme d'habitude, c'est par une allégorie qu'elle présente l'activité de la FCJO la comparant à la réalisation d'un film avec le scénario, le metteur en scène, les décors, les acteurs, les visiteurs et le prix d'entrée qui est maintenu à 50 €.

M Vantomme tient à préciser que le Conseil général est actionnaire à 75% de notre budget qui est en équilibre grâce à la subvention départementale de 7000 €. L'Etat freine les dépenses du Conseil général. Il n'y a pas de problèmes pour 2012, mais pour l'avenir il demande que l'on cherche à trouver un équilibre par nous-mêmes.

La cotisation de 50 E pour 2013 est votée à l'unanimité.

La Présidente continue par la présentation des activités prévues pour 2012 qui sont aussi commentées par les membres du bureau en charge des actions.

4/PROJETS POUR L’ANNEE 2012

CONSEIL REGIONAL DE PICARDIE
Le bureau FCJO prévoit de rencontrer afin de faire le point sur la question de la reconnaissance de la Fédération en tant qu’association par la Région.

JOURNEE DE L’EUROPE LE 8 MAI APRES-MIDI
Accueil par le Municipalité et le Comité de Jumelage de la ville d’accueil de Verberie.

. Commentaire de l’actualité européenne par Alain Réguillon, Vice-Président du Relais officiel d’information et de documentation de l’UE en Rhône-Alpes et Secrétaire Fédéral de l’Union des Fédéralistes européens.

. Quatre tables rondes prévues :

1/ La conception d’un jumelage telle que nous la pratiquons est-elle viable dans notre société actuelle ?
Après un rappel de cette conception, étudier comment un jumelage peut être un acteur majeur dans notre société d’aujourd’hui.
Que faut-il faire évoluer ? Comment ?

2/ Thème européen du Parlement pour 2012 : « Année du vieillissement actif et de la solidarité Intergénérationnelle »
Comment faciliter le vieillissement actif sur la base d’une société pour tous les âges,

3/ Proposition de la Commission européenne pour 2013 « Année européenne des citoyens »
Propositions d’actions des comités de jumelage sur ce sujet ?

4/ Orientations futures de la FCJO.

. Découverte de la ville d’accueil également au programme.

Hédia Nasraoui d'Info Point-Europe intervient pour donner son accord sur les thèmes des tables rondes du 8 mai prochain en précisant que des jeunes s'investissent dans le bénévolat qui était jusqu'alors assuré par tous les âges. Elle rappelle que 2012 est consacrée l’année de l'Europe et souhaite que l'on parle de solidarité intergénérationnelle plutôt que de vieillissement actif. Elle regrette que ce thème n'ait pas fait l'objet d'un intérêt majeur de la par de l'Europe au niveau de la subvention.


RENCONTRES AVEC LE DISTRICT DE BASSE BAVIERE
Probablement en Juin, rencontre sur deux jours des représentants du District et de la FCJO à Strasbourg.
A l’ordre du jour :
. Université d’été FCJO en 2013 – université d’été du District en 2014 ?
. projets de jumelage : Villers St Leu, Bornel, Tracy le Mont.


FORMATION EUROPENNE SEPTEMBRE/OCTOBRE
Séminaire d’une journée sur le thème de la « Citoyenneté européenne », animateur Philippe Tarrisson AFCCCRE.


SENSIBILISATION EUROPEENNE POUR LES ECOLES PRIMAIRES
Poursuite de l’action menée par Nicolle Saudrais-Anciant en liaison avec Europe Direct Picardie à Amiens.
Nicole Saudrais précise que ce sont toujours les mêmes communes qui s'investissent sur ce sujet. 30 interventions ont eu lieu en 2011. Certains établissements traitent directement avec Info-Point-Europe. Les animations sont assurées par de jeunes étrangers qui parlent également de leurs problèmes et valorisent la mobilité.



VISITE D’ETUDES AU PARLEMENT EUROPEEN ET AU CONSEIL DE L’EUROPE A STRASBOURG LES 20 ET 21 NOVEMBRE
Voyage le mardi 20, avec arrêt dans le vignoble alsacien.
Mercredi 2I :
. accueil au Parlement : visite de l’hémicycle lors de la session, conférence,
. accueil au Conseil de l’Europe : visite et conférence.



RECENSEMENT DES PARTENARIATS DE NOS ADHERENTS AVEC LES PAYS
DU SUD
Nous prévoyons de réaliser un recensement de ces partenariats, afin de pouvoir par la suite élargir nos actions à ces pays.
L’arrivée dans le bureau d’un nouveau membre, intéressé par ces questions, doit nous permettre de mener à bien ce projet.



PROJETS DE JUMELAGE AVEC LA GRECE
Pas de jumelage officiel dans l’Oise avec la Grèce. Intervention de Frédéric Manikcaros porteur de différentes idées d’échanges qui a découvert la FCJO grâce à un article de presse. Il indique qu'il a un ami en Grèce à Volos avec qui il envisage un partenariat entre cette ville et une ville de l’Oise.

Il vante la beauté de ce pays, sa nature, ses écoles, ses sites historiques, ses universités...

Marie-Anne Fizet Gorin, Maire Adjoint de Beauvais annonce alors que sa ville pourrait être intéressée.

Le comité de Saint Just en Chaussée signale de son coté qu'il est en instance d'accord avec le Mali, qu'il recherche depuis 5 ans un partenariat avec la Slovaquie et aimerait en avoir également un avec la Grèce, sans trop y croire au vu des difficultés actuelles. Ils ont néanmoins actuellement un appariement avec un collège grec qui donnera lieu à une rencontre fin mars. Ils demandent à Frédéric Manikcoros de les aider dans leurs démarches.


Les projets pour l'année 2012 sont mis au vote et acceptés à l'unanimité.


5/ ELECTION DU BUREAU

La Présidente demande à chacun d’avoir une pensée pour deux amis des jumelages décédés en octobre 2011 : Jacqueline Marcou du jumelage de Pierrefonds et de Bernd Richter Président de la fédération des jumelages de Basse Bavière. Tous deux ont consacré beaucoup d'efforts pour la réussite de nos partenariats et la construction de l'Europe.

Elle rappelle ensuite que les statuts FCJO prévoient deux instances :
. le conseil d’administration ou chaque adhérent a un membre titulaire et 1 membre suppléant.
. le bureau : élu par le Conseil d’administration.

Actuellement 17 membres du bureau. Tous se représentent.

Par ailleurs Franceline Legrand du CJ de Verneuil a posé sa candidature.

La présidente lance un appel de candidature et Louis Degardin se présente.

Le vote à bulletins secret n’étant pas demandé, les 19 membres du bureau sont élus à l’unanimité.

L’attribution des fonctions dans le bureau sera réalisée en fin de réunion.


6/QUESTIONS DIVERSES
M Ruelland demande alors la parole pour signaler l'existence de son association de choristes (55 chanteurs) qui a la particularité de recevoir deux fois par an des chorales étrangères. Il recherche des villes ou villages de l'Oise pour donner des concerts dans des églises ou des salles des fêtes. Ces prestations sont gratuites.


Mme Mallard nous apprend que Ermenonville s'apprête à fêter le 300ème anniversaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau. La ville organisera une grande rencontre européenne fin juin dans le parc. Il y aura des rencontres sur la citoyenneté européenne. Le Parc Ermenonville est devenu un Centre de rencontres européennes et reçoit des colloques, des artistes et des musiciens en résidence.


Hédia Nasraoui a quelques messages à transmettre :
 le 26 septembre sera une journée des langues, à l'image de la dictée de Bernard Pivot. Elle s'annonce comme un succès. Les gagnants bénéficieront d'un voyage au Parlement européen de Bruxelles. Les comités de jumelage recevront une invitation. L'objectif est de faire participer localement,
 sera organisée également une rencontre sur la manière de vivre eu Europe et en Picardie. Le thème 2012 portera sur la solidarité intergénérationnelle et le décrochage scolaire. On pourra s'exprimer en termes artistiques : dessins, chansons, etc. Le ou les lauréats gagneront un séjour de deux jours à Bruxelles.




INTERVENTION ANDRE VANTOMME – CONSEIL GENERAL DE L’OISE

Pour terminer cette Assemblée, la Présidente donne la parole à M Vantomme.

Il nous exprime une nouvelle fois sa satisfaction d'avoir été invité à cette manifestation. Il constate le sérieux, l'efficacité et le traitement des problématiques des partenariats, que l'informatique est au sein de la fédération. Il félicite Georgette Lahaye pour son professionnalisme et son efficacité.

Il confirme le rôle d'actionnaire du Conseil Général qui fait des efforts en faveur des comités de jumelage : 50000 € par an. Mais le Conseil Général n'est pas seulement un banquier. Il est aussi un acteur. Il sert à entretenir les jumelages comme la Sicile (archéologie, échanges). Ces efforts portent des fruits avec deux nouveaux jumelages, Noyon, Breteuil qui se tournent rapidement vers le Conseil Gal. Il cite les relations avec le Bezirk de Basse Bavière, les relations nouvelles sur le plan culturel.

Il regrette la somnolence de l'Etat depuis quelque temps en souhaitant une réactivation rapide.

Il évoque la coopération décentralisée concernant deux secteurs, le Liban et Madagascar. Le Liban a reçu des aides pour développer la culture de la vigne dans la plaine de la Bekaa. Il entretient des relations avec l'Institut supérieur Lassale de Beauvais. Des contacts existent par ailleurs à la frontière israélienne pour accueillir des potiers libanais et nouer des partenariats en vue de mieux posséder certaines techniques.

Nitra, en Slovaquie a conclu un jumelage avec une ville à la frontière ukrainienne.

Madagascar connaît de mauvaises conditions d'accès à l'eau potable. Des partenariats ont été établis pour faire vivre des projets comme en matière de santé ; un dispensaire a déjà construit. Il y a également des associations agricoles qui aident la paysannerie malgache à sortir de ses difficultés.

Le Conseil Général reste à disposition. Il apprécie les essais de rapprochement avec la Grèce, pays lié à notre histoire, berceau de notre civilisation. Mais il mesure les difficultés de ce pays.



RECOMPENSES

M Vantomme remet le diplôme de l’Engagement Citoyen du Conseil Général de l’Oise à Patricia Choquet et à Stéfan Grégoire, en les félicitant de leur action au sein de la FCJO.

Georgette Lahaye remet des fleurs à Madame Rembeauville, Maire Adjoint de Clermont, à Jeannine Deneuveglise et à France Robic.

Brigitte Rembeauville clôture alors cette Assemblée Générale en remerciant la FCJO d'avoir choisi pour cet événement Clermont qui, par sa situation centrale, est le cœur de l'Oise. Elle invite tous les participants au pot de l'amitié.

.
Pendant ce temps, les membres du bureau se sont réunis pour répartir les différentes fonctions au sein de la FCJO.

Jean-Claude Robic annonce alors la composition du bureau qui reste identique mais s'enrichit de deux nouveaux membres Francine Legrand et Louis Dégardin qui intègrent également la commission Jeunes et Réseaux.








_________________


Fédération des Comités de Jumelage de l'Oise (FCJO)
Information et Communication de la FCJO
Siège social: MAIRIE DE VERNEUIL EN HALATTE
60550 VERNEUIL EN HALATTE
Courriel: fcjovp@gmail.com
Site Internet de la FCJO, à l’adresse : http://fcjoise.free.fr/
avatar
D_BRUNO

Nombre de messages : 589
Age : 66
Date d'inscription : 12/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://fcjoise.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum