Bienvenue sur le Forum de la FCJO

FACEBOOK
Rejoignez le groupe des Comités de Jumelage de l'Oise en Picardie sur Facebook:
CLIQUEZ ICI


Retrouvez la FCJO sur Facebook

SITE WEB DE LA FCJO
Cliquer sur le logo pour accéder au site WEB de la FCJO
Connexion

Récupérer mon mot de passe


COMPTE RENDU DE L’ UNIVERSITÉ D’ETE EUROPÉENNE DU 4 AU 17 JUILLET 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

13122011

Message 

COMPTE RENDU DE L’ UNIVERSITÉ D’ETE EUROPÉENNE DU 4 AU 17 JUILLET 2011




Stéfan GREGOIRE
Nicolle SAUDRAIS-ANCIANT
Commission Jeunes et Réseaux

Bonjour,

Ce compte rendu fera l'objet d'un courrier postal.
Vous pouvez télécharger les documents ci dessous envoyés par courrier:
CR_Final_université_ete compiegne.doc - le 13 déc. 2011 08:12 par FEDERATION DES COMITES DE JUMELAGE DE L'OISE FCJO (version 1)
100 Ko Afficher Télécharger
  • PROGRAMME_AU_28_JUIN.doc - le 13 déc. 2011 08:12 par FEDERATION DES COMITES DE JUMELAGE DE L'OISE FCJO (version 1)
    51 Ko Afficher Télécharger
  • REPARTITION_DES_PARTICIPANTS[2].doc - le 13 déc. 2011 08:12 par FEDERATION DES COMITES DE JUMELAGE DE L'OISE FCJO (version 1)
    48 Ko Afficher Télécharger


    COMPTE RENDU DE L’ UNIVERSITÉ D’ETE EUROPÉENNE DU 4 AU 17 JUILLET 2011

    «TISSER DES LIENS INTERCULTURELS A TRAVERS UN MEDIA : LE CIRQUE »


    Préambule : Les activités « Cirque »

    Horaires
    Mardi 5 juillet 2011: 10h à 12h – 14h à 16h
    Mercredi 6 juillet 2011 : 10h à 12h – 14h à 17h
    Mardi 12 juillet 2011 : 10h à 12h
    Mercredi 13 juillet 2011 : 14h à 16h
    Vendredi 15 juillet 2011 : 15h à 17h – Spectacle professeurs 18h à 19h
    Samedi 16 juillet 2011 : 10h à 12h – Spectacle élèves 19h30 à 20h30

    Déroulement
    Durant leur séjour, les 31 jeunes de l’université d’été ont pu participer à des ateliers cirque. L’école du cirque de Compiègne, « De la Piste à la Scène », assurait ces ateliers au gymnase de Royallieu à Compiègne. Il est à noter que Lydia Zavatta est la marraine de cette école. Notre contact Charly, clown au cirque Zavatta, apportait sa connaissance du cirque. Il fournissait également le matériel nécessaire aux divers ateliers.
    Quelques uns de ses élèves parmi les plus doués encadraient nos jeunes partagés en groupes de travail.
    Raphaëlle dans les aériens (tissus, anneau)
    Delphine sur le fil. On dit « fildefériste »
    Stéphane dans les exercices de jonglage, le diabolo, la boule, le rolla rolla
    Cecilia, Directrice de l’école, pour le trapèze, la boule, le rolla rolla , le jonglage
    Au fil des ateliers, chacun a pu choisir le domaine qui lui convenait le mieux afin de composer un spectacle pour la soirée finale. A plusieurs reprises, Charly a répondu aux questions et exposé les grandes lignes de la vie du cirque
    Quel cirque pour quel message
    Les grandes familles du cirque
    Place du cirque dans les pays respectifs des participants
    Le cirque spectacle vivant, les animaux
    Vendredi 15 juillet, la répétition du spectacle en préparation a eu lieu sous le chapiteau de l’école dressé au lieu dit « La plaine des jeux » à Gouvieux. Ensuite, les artistes du cirque ont présenté eux-mêmes un spectacle très réussi. Nos élèves ont pu admirer leurs professeurs en scène et ce fut un bon moment pour tous.
    Des applaudissements enthousiastes saluaient les différentes prestations.

    Fête finale
    Le dernier jour, Charly et ses élèves sont venus installer la piste du cirque et monter les différents appareils dans la salle des fêtes de Breuil le Sec, où avait lieu la soirée finale. Au grand désespoir de Charly, les exercices aériens ont dû être abandonnés car le lieu ne s’y prêtait pas. On peut féliciter les élèves qui se sont reconverties dans l’urgence, exécutant un numéro de gymnastique au sol en remplacement.
    En soirée, nous avons pu assister à un spectacle très réussi où alternaient harmonieusement les numéros de cirque et les intermèdes musicaux. Des talents se sont révélés sous nos yeux émerveillés. Quelle belle soirée !
    Charly a remis à chacun un diplôme de participation et à Georgette Lahaye, représentante officielle de la FCJO, une plaquette commémorative.

    Conclusion,
    On peut affirmer que le but recherché - TISSER DES LIENS INTERCULTURELS A TRAVERS UN MEDIA : LE CIRQUE - a été atteint : Nos jeunes ont constitué un groupe uni et solidaire. Ils se sont beaucoup amusés et ils ont beaucoup travaillé. Ils ont aussi noué des liens amicaux avec les intervenants du cirque.

    Charly a insisté sur l’excellente participation des stagiaires et a exprimé avec chaleur le plaisir que tous avaient eu à travailler ensemble.

    COMPTE RENDUS ACCUEIL - VISITES ET DEPLACEMENTS DANS LES DIFFERENTS COMITES DE JUMELAGE

    Lundi 4 juillet – Accueil du groupe (Georgette)
    9 h Jacqueline me guide ainsi que les trois référents – Lucie (F), Lenka (CZ) et Darach (Ir) - à la découverte de l’Institution Guynemer de Compiègne : dortoirs des garçons et des filles, restaurant, vaste et agréable salle de conférences où les stagiaires de notre université d’été pourront se réunir.

    Nous inaugurons immédiatement cet espace de retrouvailles avec une réunion pour : détail du programme, liste des stagiaires à répartir en trois groupes, commentaires du règlement intérieur et documents à recueillir : engagement individuel, attestation d’assurance, autorisation d’hospitalisation. Participants : les trois référents, Jacqueline et moi-même et en « observateurs » deux membres du District de Basse Bavière, Marianne et Volker, intéressés par notre organisation pour l’université d’été prévue en Septembre à Regen.

    Après plusieurs heures de mise au point du stage, nous nous rendons au restaurant de l’Institution. Nous apprécions le déjeuner abondant et de bonne qualité.

    Pendant que les jeunes référents s’installent dans leur chambre et préparent l’arrivée des stagiaires, Jacqueline et moi faisons un peu de shopping pour la réception prévue en fin d’après-midi.

    A partir de 16 h les jeunes stagiaires commencent à arriver accompagnés des représentants des comités de jumelage. Sur le tableau de la salle de conférence la répartition en 3 groupes des 31 participants est déjà affichée et chaque référent prend en charge « ses » stagiaires avec beaucoup de gentillesse et d’efficacité. Malgré l’affluence par moments importante, l’installation se déroule bien.

    En fin d’après-midi de nombreux membres du bureau FCJO nous rejoignent et j’adresse à tous quelques mots de bienvenue. Je rappelle brièvement l’objectif de cette université d’été : donner aux jeunes la possibilité de mieux se connaître et les encourager à rejoindre leur comité de jumelage qui est à l’origine de cet échange. La traduction en anglais est assurée par Darach. Echanges chaleureux ensuite autour du « pot de l’amitié ».

    Après le départ des représentants des comités, dîner au Restaurant de l’Institut : déjà les groupes se forment autour des référents qui assureront l’animation de la soirée.

    Jacqueline et moi quittons le groupe que nous retrouverons dès mardi 9 h pour une présentation détaillée du règlement intérieur et du programme, juste avant le début des activités « cirque ».

    Jeudi 7 juillet – Journée à Liancourt (Georgette)
    9 h 30 le groupe que j’accompagne ce jeudi est accueilli à la mairie de Liancourt par Royer Menn, Maire et Vice-Président du Conseil Général de l’Oise et par les membres très actifs des deux comités de jumelage de la ville : Mainburg (A) et Olgiate Comasco (I), parmi eux Patricia (qui a tout organisé pour nous) et Michel, membres du bureau FCJO et du jumelage allemand ainsi que Gilles et Yvon nos Italiens de toujours.

    Notre première étape est le restaurant scolaire, situé dans le parc de la Mairie rempli de fleurs superbes. Là règne un habitué de nos universités, Dominique Boutrouille, Roi de ce merveilleux endroit où la cuisine française est encore respectée et mise à l’honneur pour les enfants de Liancourt et des visiteurs de marque. Dominique nous accueille depuis 10 ans dans « son domaine », fidélité exceptionnelle à nos jeunes européens, couronnée en 2008 par la remise de la médaille FCJO. Il est assisté d’Isabelle qui lui succèdera bientôt.

    Rencontrer Dominique est toujours pour les jeunes de l’université un grand moment d’étonnement et d’apprentissage culinaire dont ils se souviennent avec beaucoup de plaisir. Aujourd’hui encore, avec une grande rigueur sous laquelle il cache sa gentillesse et son ouverture vers les jeunes, Dominique organise le travail de chacun pour que ce soir un dîner de fête soit dégusté par nous tous ! Les jeunes, répartis en trois équipes, participeront à tour de rôle à cette succulente aventure.

    L’autre lieu de rencontre prévu par Patricia est la Médiathèque Lucien Charton où nous sommes attendus par Bertille, Léa et Delphine pour une matinée artistique dédiée entre autres à la peinture. Il est prévu de réaliser trois peintures à l’huile où les jeunes de chacun des groupes pourront s’exprimer sur le cirque. Des livres et des videos sur le thème du cirque sont aussi à la disposition des groupes.

    Dans la cour de la Médiathèque, Stéphanie accueille elle aussi les jeunes pour une troisième activité : la bolasse, confection de boules en tissus pour le jonglage.

    La journée bien remplie passe vite. A midi, un bon repas pris au self du restaurant scolaire nous permet d’attendre l’évènement du soir …
    En fin de journée, dans la salle de restaurant un magnifique apéritif nous est offert par Monsieur le Maire et son Conseil Municipal. Jacqueline ainsi que Marianne et Volker de Basse Bavière se joignent à nous. Dominique et Isabelle sont aussi avec nous.

    Monsieur le Maire salue tous les participants et dit son attachement aux universités d’été et aux jumelages de sa ville qui représentent une Europe humaine. Il nous remet à tous un souvenir de Liancourt. Marianne s’exprime à son tour en tant que représentante du District de Basse Bavière. Je remercie enfin vivement M. le Maire et ses équipes pour l’aide particulièrement importante qu’ils apportent à l’organisation de nos universités d’été, depuis le tout début de ces échanges. Les jeunes stagiaires de Mainburg : Mona, Barbara et Sophia et d’Olgiate Comasco : Isabella et Diana disent à leur tour leur plaisir de se retrouver dans leur ville jumelée et remercient au nom des jeunes pour cette journée exceptionnelle.

    Vient ensuite le moment du verdict : nous nous installons autour de la table dressée pour nous et les jeunes entrent en action pour servir le dîner qu’ils ont préparé, repas accompagné - c’est indispensable en France - d’un peu de vin servi aussi par nos apprentis sommeliers. Il faut se rendre à l’évidence : le repas est excellent et nos jeunes, sous la direction de Dominique, se sont une fois encore distingués. Au moment du dessert nous fêtons aussi l’anniversaire de Johnjoe qui a aujourd’hui 21 ans !

    Mais l’heure avance …. Déjà on nous prévient que le car attend le groupe. C’est à regret que nous quittons Liancourt, ville où nous avons été si bien accueillis. Merci encore à tous ceux qui ont participé à l’organisation de cette journée qui restera, sans aucun doute, dans la mémoire de nos jeunes !

    Vendredi 8 juillet – Visite de Paris (Pierre)
    Compiègne, peu avant 8 heures. L’autocar est là, devant le centre Guynemer. Bruno, qui accompagne aussi, est là. Les jeunes montent joyeusement dans le car, les leaders s’assurent que les sandwichs sont dans la soute et que tout le monde est à bord, et on y va, direction Longueuil Sainte-Marie et l’autoroute. Nous avons deux chauffeurs, en raison de l’amplitude horaire de la journée.

    Notre chauffeur principal, qui ne conduit pas, me demande le programme de la journée, c’est-à-dire balade à pied sur les Champs-Élysées, puis Tour Eiffel, etc. Il me laisse parler, mais semble avoir un doute, confirmé malheureusement dès notre arrivée dans les bouchons de l’autoroute. 9h00 passé nous arrivons péniblement à proximité du centre commercial Paris Nord II. Notre premier chauffeur nous quitte, remplacé par notre chauffeur principal. Direction Paris par La Villette, pour essayer d’éviter les bouchons. Enfin le boulevard périphérique, puis la Porte Maillot. Il est 10h30 passé, on oublie la balade à pied sur les Champs-Élysées, ce sera en car.
    Direction place du Trocadéro, où nous descendons du car. Il est 11h00. Juste le temps de quelques photos du groupe sur l’esplanade, devant la tour Eiffel, puis nous traversons le pont d’Iéna à pied pour nous rendre à la Tour Eiffel. Nous avons une réservation pour 11h30, et nous accédons à l’ascenseur pour les 1er étage et 2ème étage sans attendre.
    Après une bonne heure au 2ème étage à regarder Paris et à se faire photographier, retour en bas et pique-nique dans le petit parc au pied de la tour.

    A 13h30, quelques minutes de marche, nous traversons le quai Branly jusqu’au port de la Bourdonnais, où nous attend l’un des Bateaux Parisiens. Embarquement, et départ à 14h00. Le circuit a été un peu rapide, dépassant à peine l’Ile Saint Louis, puis retour au pied de la Tour Eiffel sans passer par la statue de la Liberté. Dommage. Probablement que les circuits sont plus courts pendant les heures de pointe en haute saison touristique. Nos jeunes ont pourtant apprécié la croisière, c’est le principal.

    Vers 15h30 nous retrouvons notre autocar. Direction Place de Châtelet, en passant devant le Musée du Quai Branly et devant l’Elysée. Arrivés à proximité de la Place du Châtelet, nous donnons rendez-vous au chauffeur dans 1h15 et descendons du car. Nous partons en groupe vers le Centre Pompidou. Là, en accord avec les leaders, temps libre, tous les mineurs étant accompagnés par un ou des leaders ou accompagnateurs.

    Après ce temps libre apprécié par tous, et mis à profit par quelques-uns pour s’acheter quelques souvenirs de Paris, retour dans l’autocar et direction le pied de la butte Montmartre. Montée de marches à pied, puis longue pause en haut devant l’église du Sacré Cœur afin de permettre à quelques-uns de reprendre leur souffle. Séparation du groupe en deux, l’un pour la visite du Sacré Cœur et l’autre pour la visite de la Place du Tertre. Rendez-vous planifié devant le sacré Cœur, mais en fait presque l’ensemble du groupe s’est retrouvé à la terrasse d’un café pour une pause bien méritée et pour un moment de vie française (sans alcool cependant).

    Retour à l’autocar et à Compiègne, voyage retour plus rapide que le matin. Arrivée au Centre Guynemer vers 21h00, où nous attendent des plateaux froids.

    Samedi 9 juillet 2011 – Précy sur Oise (Patricia)
    A 9 h. nous sommes au gymnase de Précy afin d’aider Valentin, notre intervenant, à transporter le matériel dans la grande salle :
    . Un fil de funambule
    . Une grosse sphère pouvant porter un homme
    . Des objets de jonglage de toutes formes et de tous poids
    . Des planches à équilibre avec rouleaux.

    A 9 h 30 nos jeunes amis arrivent et l’entraînement commence.

    Toute la journée les différents objets leur seront proposés afin de perfectionner leurs acquisitions et ils se débrouillent « drôlement » bien, avec des balles, des assiettes, des diabolos, des plumes de paon, des massues …

    Le repas de midi, préparé par le comité de jumelage, est dévoré en 1 h.

    Dans l’après-midi, un Précéen viendra es initier à des exercices d’équilibre et de portage en pyramide.
    Quelques personnes viendront nous rendre visite et tester les accessoires. Il faut reconnaître que le fil n’est pas aussi facile que cela paraît à la télévision. Nous garderons un souvenir mémorable des chutes liées aux planches à équilibre qui sont extrêmement traitres.
    Le jonglage demande une coordination entre les gestes et le cerveau pour que rien ne tombe.
    Je dois avoir un problème psychomoteur datant de mon enfance car au-delà de deux balles, c’est la catastrophe !!!
    Le jeunes en revanche sont très à l’aide avec tous ces objets et le spectacle de fin de séjour nous confirmera les progrès rapides qu’ils ont faits durant ces deux semaines.

    Un goûter terminera cette journée, un peu plus tôt que prévu, à la demande des leaders et des jeunes qui souhaitent se reposer.

    Dimanche 10 juillet – Visite Senlis et Chantilly (Pierre)
    Aujourd’hui dimanche, presque la grasse matinée, départ 10h00 (il me semble ?). Les provisions sont dans la soute, tout le monde est là ? Nous avons même un nouvel arrivant, Pavel, de République Tchèque.
    Départ pour Senlis. Notre chauffeur nous dépose à la gare. Rendez-vous à midi, le temps d’une balade dans les rues du vieux Senlis. Patricia nous rejoint. Nous nous promenons avec le groupe, mais sans but précis, aussi la visite ne semble pas vraiment retenir l’intérêt des participants. Le groupe a été remotivé lorsqu’il a fallu trouver des toilettes pour Lenka, chose pas évidente dans un Senlis peu fréquenté dimanche matin …

    Retour à l’autocar, et direction Chantilly. Le chauffeur nous dépose à proximité des grandes écuries. Direction l’église anglaise Saint Peters où nous sommes accueillis par le "chaplain" (= aumônier) Nick Clarke, qui nous explique brièvement, et en anglais, l’histoire de la communauté anglaise à Chantilly, arrivée au 19ème siècle pour s’occuper des chevaux, jusqu’à la communauté plus internationale qui fréquente l’église aujourd’hui.
    Après quelques questions et réponses, le groupe prend la direction la pelouse, mené par Claire, régionale de l’étape, pendant que quelques-uns (Sam) se sont attardés au English Shop, afin de faire quelques provisions pour compenser le petit-déjeuner pas très anglais du Centre Guynemer.

    Pique-nique sur la pelouse, sous un beau soleil, puis arrivée au Musée du Cheval vers 14h00. Nous sommes attendus, nos billets sont dans une enveloppe au guichet. Visite rapide du musée, dont la plupart des pièces sont encore fermées pour rénovation, et nous nous installons dans la salle du spectacle « Un prince russe à Chantilly ». Grâce à Frédéric Nancel, responsable de l’évènementiel au domaine de Chantilly, nous sommes très bien placés (et avec des billets à 12 €, tarif groupes scolaires). Le spectacle commence à 14h30. Une anecdote historique avec la visite d’un prince russe à Chantilly sert de prétexte et d’introduction à un spectacle de cirque équestre à thème russe. Les écuyers et écuyères ont beaucoup de talent, les chevaux aussi, et le spectacle a été fort apprécié par tous. C’est du cirque, bien sûr, de là à en faire autant après le stage…, une autre fois !

    Après la fin du spectacle, visite du château. Nous avons essayé de rester en groupe, mis en raison de l’affluence il fut décidé de visiter chacun de son côté, avec rendez-vous dehors au moment de la fermeture. Tous ont été passionnés par les tableaux, et souvent pas par les mêmes, par exemple les italiennes du groupe ont plus apprécié les tableaux italiens qu’elles connaissaient par les livres. Il n’a pas été facile de repartir du château, si ce n’est par le fait qu’il fermait.

    Retour à Compiègne, et dîner avec des plateaux repas froids comme ceux de vendredi soir. Troc de viande « pas cuite » par les irlandais, les anglais, les allemands et les tchèques contre chips et desserts des autres.

    En conclusion, si c’était à refaire, départ plus tardif de Compiègne et Chantilly direct, sans Senlis.

    Lundi 11 juillet – Granvilliers - Gerberoy (Stéfan)
    Le groupe se rend à Grandvilliers, siège de Comité de jumelage « La Balad'Irlandaise » présidé par Jean-Pierre VASSEUR .
    Après avoir été accueilli par des membres du Comité et des représentants de la municipalité, le groupe profite de la matinée pour faire quelques emplettes et visiter le centre ville et l'église de la ville dont la porte est classée au patrimoine historique.
    Pour le déjeuner, nous sommes conviés à un barbecue organisé conjointement par le Comité de jumelage et la société de pêche de la ville. Ce moment convivial et sympathique, passé aux abords de l'étang de pêche, est l'occasion d'échanges et de quelques fous rires.
    L'après midi, après un court trajet en autocar, nous allons visiter le village de GERBEROY. Nous sommes reçus par Mme le Maire et une enseignante d'anglais qui sera notre guide lors de la visite pédestre de ce village particulièrement typique et bien conservé. Un goûter est donné sous l'ancienne halle restaurée. Cette promenade sous un soleil agréable sentait bon le plaisir d'être ensemble en un lieu qui a su, à la fois conserver sa richesse architecturale et son aspect campagnard.
    Mais à 17 heures déjà, il nous faut reprendre la route pour rentrer à Compiègne préparer la soirée finale de cette université d'été.

    Mardi 12 juillet – Verneuil en Halatte (Georgette)
    14 h Arrivée à Verneuil en Halatte du groupe de jeunes accompagné de Stéphan. La Mairie toute proche est pavoisée aux couleurs de l’Europe et de la République Tchèque pour accueillir entre autres les 6 jeunes de Dvur Kralové Nad Labem, ville jumelée avec Verneuil en Halatte.

    Je pilote le groupe vers le Musée de la Mémoire des Murs où nous attend Marie-Thérèse Ramond, Présidente de l’ASPAG qui gère le Musée et épouse du fondateur, Serge Ramond, décédé récemment. Thierry et Nadine, les guides du Musée qui animeront notre après-midi l’accompagnent.

    Après un message d’accueil nous visitons en petits groupes l’étonnant musée où sont exposés des témoignages écrits dans la pierre, au fil des siècles, par des prisonniers, des soldats, des inconnus … Le travail impressionnant de Serge, infatigable chercheur, défile sous nos yeux et ceux qui l’ont connu ressentent son absence.

    Thierry Ramond, le fils de Serge, a préparé pour nous, dans la cour de l’école voisine, un atelier de sculpture : chaque jeune dispose d’un cadre de plâtre et d’un stylet pour réaliser une gravure. Nous proposons le thème de l’ « Union Européenne » et chacun se transforme en sculpteur, dans la poussière et les rires.

    Christian Masssaux, Maire, nous rend visite et admire les réalisations des jeunes.

    Le temps passe vite et nous nous retrouvons en fin d’après-midi autour d’un goûter offert par le comité de jumelage de Verneuil. Marie-Thérèse nous dit son plaisir de nous avoir accueillis. Robert Lahaye, Maire Adjoint, rappelle l’attachement de la ville à ses jumelages avec Shelford (GB) Piegaro (I) et Dvur Kralové en République Tchèque, particulièrement bien représentée aujourd’hui par les 6 stagiaires de cette ville. Mario Picco, Président du CJ est également très heureux d’accueillir le groupe ainsi que sa fille Mathilde qui a été les années passées, participante et animatrice d’universités d’été.

    Pour la FCJO, Stéfan et moi-même remercions également de cet accueil au Musée de la Mémoire des Murs et de l’initiation à la sculpture. Nos jeunes offrent un bouquet à Marie-Thérèse et Nadine.

    Enfin les représentants de Dvur Kralové : Lenka, Pavel, Radim, Nela, Hana et Nikola prennent la parole pour remercier au nom du groupe et dire leur plaisir de se retrouver dans leur ville jumelée.
    Photos ensuite devant la mairie pour profiter des drapeaux et départ pour Compiègne.

    Mercredi 13 juillet - Rémy (Jacqueline)
    RALLYE PEDESTRE LE MATIN
    Les jeunes de l’Université d’Eté étaient attendus à Rémy pour un rallye pédestre : 5 étapes et 5 équipes. A chaque étape, 2 personnes du comité de Jumelage de Rémy. Chaque équipe est accompagnée par une personne de la FCJO ou du jumelage. Toute cette organisation a mobilisé pas moins de 15 personnes bénévoles. Monsieur le Maire nous a fait l’amitié de rejoindre le groupe pour le repas traiteur servi à la salle annexe.
    Un fil rouge, sous forme de photos remarquables prises sur le circuit dans le village, obligeait les jeunes participants çà regarder attentivement autour d’eux d’un point à l’autre.
    A chaque étape, 4 épreuves attendaient les candidats :
    - Une épreuve sportive
    - Une épreuve récréative
    - Une épreuve européenne
    - Une épreuve de culture générale
    La pluie menaçait mais le rallye a pu avoir lieu tout de même, au plus grand plaisir
    des participants et des organisateurs. Les bénévoles ont été impressionnés par le bon comportement des jeunes. Tous étaient polis et semblaient heureux de prendre part à ce jeu sans prétention mais qui avait nécessité une importante préparation.
    REPAS FROID LE MIDI
    Un repas froid réunissait ensuite les jeunes et les bénévoles de Rémy, sans oublier Pierre Birgé et Stéfan Grégoire qui nous avaient fait l’amitié de nous rejoindre. Monsieur le Maire de Rémy a pu féliciter les gagnants et récompenser chacun des participants.

    Jeudi 14 juillet – Journée à Veules les Roses (Patricia).
    Le départ de Compiègne a été fixé à 8 h, aux aurores pour nos jeunes !!!!
    Une voiture particulière nous accompagne.
    Ma fille, Solène, doit faire des kilomètres pour passer sont permis. Le déroulement de cette journée nous montrera que cette initiative nous sera utile.

    Nous arrivons à Veules les Roses, nos chauffeurs sont efficaces, il est 11 h.
    Le parking réservé aux bus est à l’extérieur du village. Le car nous laisse au bord de la plage où nous déchargeons le pique-nique que nous stockons dans la voiture ce qui nous évitera de faire le trajet à pied les bras chargés de victuailles.

    Nous montons en haut des falaises. Un canon désarmé nous rappelle les évènements qui se sont déroulés sur ce site en 1940.

    Nous nous installons sur les « confortables » galets de la plage pour manger.

    A peine le repas avalé, les jeunes les plus courageux, car l’eau est très froide, se précipitent dans l’eau.
    Au bout de quelques minutes, ils reviennent avec Sam, transi de froid et pas en grande forme. Nous le couvrons avec tous les vêtements possibles et je peux dire qu’il n’aura plus jamais dans sa vie autant de filles autour de lui qui lui feront toutes ces frictions sur le corps.
    Voilà ce que c’est de ne pas écouter les conseils des grandes personnes « d’attendre 3 h après le repas avant d’aller se baigner ». Sam récupère rapidement et l’incident est oublié.

    Dans l’après-midi, nous visitons ce charmant village en suivant un parcours qui nous montre les particularités de Veules : l’église, les maisons aux toits de chaume et aux colombages typiques de Normandie, les vestiges du château, les cressonnières et les moulins à eaux. Cette promenade suit le fleuve le plus court de France, la Veules : 1 100 m.
    Le temps passe vite, il nous faut déjà repartir.

    Le retour est aussi calme qu’à l’aller : tout le monde dort !!!
    La journée a été magnifique, les chauffeurs efficaces et ponctuels


    Vendredi 15 juillet – Pont Ste Maxence (Georgette)
    9 h 30 Le groupe est accueilli pour une matinée « Pétanque », par Madame le Maire-Adjoint de Pont Ste Maxence, Monsieur le Vice-Président du Comité et l’équipe du jumelage.
    Stéfan, Philippe et moi-même accompagnons le groupe pour la FCJO.

    Nos amis Pontois et l’équipe de Pétanque de Fleurines sont déjà tous sur le terrain. Les jeunes sont répartis en petits groupes animés par des spécialistes. Après des indications sur les règles à respecter, un combat très sérieux s’engage avec marquage des points. Le temps est beau et les jeunes apprécient ce moment de détente et d’initiation à un sport tellement Français. Certains Irlandais, déjà rompus à la Pétanque, marquent un avantage … voilà ce que c’est d’avoir un correspondant Français amateur de boules !
    En fin de matinée les comptes seront faits et les vainqueurs déclarés.

    Différents jeux picards sont aussi mis à disposition du groupe. Ils remportent beaucoup de succès.

    Sous une grande tente qui borde le terrain de sports, l’équipe du jumelage prépare ensuite le déjeuner. Vers midi un traiteur apporte une impressionnante « pasta » qui réunit tout le monde autour des tables. Un délicieux dessert et du café clôture ce sympathique déjeuner.

    Monsieur le Vice-Président du Comité nous dit son plaisir d’avoir accueilli le groupe. Nous le remercions vivement, ainsi que toute l’équipe, pour cet accueil et pour l’initiation à la pétanque.

    Enfin les représentants des jumelages de Pont : Franziska, Bjorn, Andreas, Katharina pour le jumelage allemand de Sulzbach et Sofia pour le jumelage italien de Grignasco remercient au nom des jeunes et disent leur plaisir de se retrouver dans leur ville jumelée.

    Nous devons quitter Pont Ste Maxence dès le début de l’après-midi car une activité cirque est ensuite prévue pour le groupe.


    Jean-Claude ROBIC
    Secrétaire Général


    BILAN DE L’UNIVERSITE D’ETE EUROPENNE


    Vendredi 15 juillet soir -
    Celui-ci peut s'établir à plusieurs niveaux. Le premier s'est déroulé le vendredi 15, dernier jour d'activités, au cours d'une séance plénière réunissant les membres du bureau et les participants.

    Georgette a d'abord remercié les stagiaires et les a assurés de sa satisfaction pour leur engagement, leur attitude et leur sérieux. Elle a notamment félicité les référents pour leur collaboration et leur excellent relationnel tant avec leurs collègues qu'avec les membres de la fédération.
    Stéphan a affirmé de son coté avoir été surpris d'emblée, lors de son arrivée en cours de stage, par la qualité et le grand professionnalisme des encadrants.
    Patricia s'est dit ravie d'avoir accompagné ce groupe et a trouvé que certains ont une voie toute tracée pour faire une carrière médicale, ayant montré de réelles prédispositions lors de l'incident à la mer.
    Pierre a exprimé la même satisfaction.
    Jacqueline par contre a regretté de n'avoir pas été aussi présente qu'elle le souhaitait, retenue par sa vie familiale, (la vie continue pour chacun dit-elle). Elle affirme toutefois avoir été très touchée par le sérieux et le coté sympathique du groupe.

    Jacqueline demande à chacun et à chacune de remplir le questionnaire ou fiche d'évaluation avec franchise et sans retenue, en exprimant ses appréciations avec sincérité et précision afin de permettre à la fédération de prendre en compte toutes les remarques susceptibles d'apporter des améliorations pour les prochaines universités.

    Parmi les jeunes, l'un émet le souhait d'annualiser les universités et de prévoir le théâtre comme thème, activité propice à tisser des liens entre les acteurs. Véréna fait remarquer que les langues différentes peuvent être un obstacle à cette voie et suggère pour sa part une étude sur les modes avec leur évolution au fil du temps ainsi que sur les habitudes des jeunes.

    Cette soirée s'est prolongée par une réunion des membres du bureau destinée à régler un problème de logistique visant à regrouper toutes les activités de la soirée de clôture en seul lieu, à savoir la salle des fêtes de Breuil le Sec. Quelques membres se sont chargés de cette mission.

    Mission réussie, (un grand merci aux négociateurs) puisque, le lendemain, tout le monde a pu assister sans déplacement supplémentaire (heureusement d'ailleurs compte tenu du temps exécrable) à cette soirée qui constituait la dernière étape de ces universités.

    Samedi 16 juillet soir -
    Georgette ouvrait donc cette soirée finale en saluant toutes les personnes présentes et en particulier les autorités avec en premier les membres de la commune accueillante, les responsables des jumelages ayant participé soit en présentant des jeunes soit en outre en organisant des activités, les membres du bureau qui ont encadré nos jeunes et qui ont pris beaucoup de leur temps, les leaders et les stagiaires qui se sont investis sur ce thème du cirque et enfin les animateurs de cette école du cirque de Compiègne qui ont su mettre en valeur en très peu de temps de véritables talents très prometteurs.

    Georgette rappelait également aux jeunes stagiaires qu’ils devaient ce séjour à leur comité de jumelage. Elle leur demandait de rester proches des équipes de jumelage qui avaient besoin de leurs idées, de leur enthousiasme.

    Le directeur de cette école prenait ensuite la parole pour expliquer l'origine de cette école. Celle-ci a été créée pour prendre en charge des jeunes quelque peu désœuvrés, les mettre dans une voie plus saine que la rue, les initier à une activité susceptible de les intéresser, de les mettre en valeur, de leur réapprendre l'effort et la satisfaction de la réussite obtenue grâce au travail, à la persévérance, à la discipline, au respect des personnes comme du matériel et des horaires. En effet le cirque est une pratique qui nécessite de « s'accrocher » de faire preuve de volonté pour surmonter les difficultés et les échecs de démarrage. Il faut aussi vaincre sa peur et ne pas craindre de recommencer sans cesse et sans se décourager les exercices choisis.


    C'est précisément de ces qualités dont ont fait preuve nos jeunes. Il s'est dit très agréablement surpris de la rapidité avec laquelle un grand nombre de ceux-ci ont assimilé certains exercices particulièrement difficiles, surpris de leur discipline, de leur ténacité, de leur excellent état d'esprit. Assurément, c'est réconfortant tant pour son école que pour notre fédération.

    Après tant d'éloges, l'heure était à la démonstration de nombreux numéros que Charlie, Responsable de l’Ecole nous présentait en professionnel du cirque dans le programme suivant :
     charivari,
     Alléluia chanté par Lenka et Kinon qui nous a gratifiés d'une interprétation bouleversante avec une voix puissante, profonde pleine de chaleur et d'intériorité à la fois,
     le fil avec Lucie et Katarina qui ont montré une adresse inattendue,
     les diabolos avec Anabelle,
     le jonglage au moyen de balles avec Nikola et Radim,
     du chant Maybe Tomorow, par Samuel,
     les assiettes chinoises qu'ont fait tournoyer sur une baguette Diana, Franziska, Bjorn et Johnjoe avec beaucoup de réussite,
     la grosse boule que Darach faisait rouler sous ses pieds tout en jouant de la flûte,
     de nouveau le fil avec Samuel et Claire,
     du jonglage avec des boules de feu par Maximilian,
     de la gymnastique au sol avec Mona et Barbara,
     les chaises empilées sur trois niveaux et escaladées par Nella douée d'un grand sens de l'équilibre et recherchant avant tout à respecter le point central de gravité ,
     le chant encore avec Kinon qu'on ne se lasse pas d'entendre dans Smile liwe your Mined,
     rolla avec Doireann, Birgit et Radim,
     du jonglage avec Max et Bertrand,
     de la musique avec Darach et Doireann (Irish Song),
     du diabolo avec Kinon et Edward,
     du fil avec Romain, Lorna et Darach, en voilà un qui sait tout faire,
     un exercice de clown,
     et en final une chanson tchèque par tout le groupe.

    Après cette brillante démonstration d'élèves qui ont pu atteindre un tel niveau en aussi peu de temps, Charlie ne pouvait que leur adresser de vives félicitations et réclamer des applaudissements au public qui s'est fait un plaisir de les ovationner. Un diplôme de l’Ecole du Cirque de Compiègne a été remis à chacun des participants.

    Georgette reprenait alors le micro pour s'associer à ces compliments, remercier Charlie et ses collègues de l'école.

    Remise ensuite des médailles de la FCJO à Charlie et aux différents stagiaires.

    La soirée se terminait tardivement par le repas habituel pris dans la plus grande convivialité.

    Jean-Claude ROBIC
    Secrétaire Général

    SYNTHESE DES FICHES D’EVALUATION

    Deux fiches seulement manquent à l'appel :

    hébergement :
     19 ont une bonne appréciation générale des locaux et notamment une bonne disposition avec en outre pour deux une séparation entre filles et garçons, un la salle et de l'espace pour jouer.
     6 estiment que la propreté laissait à désirait.
     4 ont été gênés par l'alarme qui se déclenchait intempestivement.
     4 ont trouvé que le dortoir n'était pas une bonne solution dont deux en raison de la différence des heures de coucher des uns(es) et des autres, un autre estimant les dortoirs séparés et les sacs de couchage inutiles après 18 ans ???
     3 se plaignent du mauvais état de la literie.
     pour 2, les sanitaires sont très corrects, et la grande cour un espace de liberté et de détente, et deux autres souhaitent soit un espace privé soit un endroit pour travailler.
     unitairement, on se plaint des salles de bains insuffisantes, du manque de savon, de place, d'un trop grand nombre de chambres, de la tristesse des lieux, de l'absence d'oreillers, des sacs de couchage et des draps encombrants qui ne rentrent pas dans les armoires, le manque d'informations concernant les équipements nécessaires, l'impossibilité de laver le linge ; on se réjouit de la simplicité des chambres, considérant le luxe comme inutile dans un tel séjour, on est satisfait de la grande salle, du coté accueillant de l'école et du logement en chambrés qui permet une grande sociabilité. Enfin un dernier signale que la description des lieux annoncée ne correspond pas à la réalité et aurait dû être faite dans sa langue (Tchèque) !!!

    repas :
     12 n'ont pas aimé les repas froids dont la qualité a été jugée mauvaise ou la quantité insuffisante, pour deux par contre c'était délicieux dont le « raout ».
     12 ont trouvé les repas de Guynemer délicieux et 6 bien en général avec des réserves,
     8 ont néanmoins qualifié l'ensemble de très correct.
     8 autres ont souhaité davantage de fruits frais.
     5 ont manqué de légumes (végétariens ou ennes).
     4 ont souhaité plus de boissons lors des pique-niques.
     5 ont regretté l'insuffisance de variétés.
     4 remercient les cuisiniers les trouvant sympathiques et disponibles malgré les horaires parfois distendus.
     2 ont aimé la variété.
     puis unitairement, on critique la boisson servie dans des gobelets en plastique mauvais pour l'environnement, le manque de yaourts, des frites deux fois par semaine ce qui serait mauvais pour la santé, une petite faim ressentie le matin..., le manque de thé «style» anglais, n'aime pas cette nourriture (Tchèque), considère que la cantine est parfois bonne et parfois immangeable, par contre l'un a apprécié la variété et une autre estime que les meilleurs repas sont ceux qui ont été servis par les villes jumelées et un dernier a trouvé que la salle à manger était pleine de vie, animée et un bon endroit pour parler.


    encadrement :
     14 l'ont qualifié de super.
     6 ont considéré les référents comme ouverts, sympathiques, professionnels, généreux et assidus, en mettant une ambiance reposante, détendue et structurée.
     3 comme disponibles.
     2 que le groupe était relativement autonome, donc ne posant guère de soucis.
     puis unitairement, que les référents avaient une bonne réactivité aux problèmes, étaient différents et complémentaires, mettaient une bonne ambiance, avaient l'avantage d'être jeunes et du même âge, étaient parfois trop stricts traitant les stagiaires comme les enfants.
     1 n'a pas répondu, un autre estimait nécessaire un jour de repos.
     une encadrante a apprécié la bonne entente entre référents.
     un n'a pas connu de problème, un second s'est bien amusé, un 3ème se dit d'accord sur la prise en charge jusqu'à 18 ans, un autre a beaucoup appris sur les différentes cultures et un dernier a trouvé le temps entre certaines activités trop long au détriment de la visite des villes.

    activités :
     14 ont employé le qualitatif de « super ».
     5 ont néanmoins ont considéré que certaines journées étaient longues et fatigantes.
     5 ont estimé que ces activités étaient riches, variées, bien pensées, intéressantes, amusantes et bien réparties dans le temps.
     5 autres nouvelles, amusantes et agréables.
     4 auraient apprécié davantage de temps libre à Paris ou en général.
     2 ont aimé les écuries de Chantilly.
     2 autres Gerberoy et Veule les Roses.
     2 semblent déçus par de cirque et son coté répétitif et monotone, plus un n'ayant pas apprécié que les deux premiers jours soient consacrés uniquement à cette activité.
     puis unitairement, stage ennuyeux pour les anciens, bonne appréciation des activités,
    physiques, de la variété, de la visite des villes, de la cuisine, de la peinture, des jeux de boules, du cirque, de la gentillesse de tout le monde, l'absence d'ennui, occasion d'apprendre le Français, d'aborder différents sujets entre jeunes, de se dépasser grâce au cirque, souhait d'une journée de repos par semaine pour dormir plus de 6 heures, d'une ou deux matinées pour dormir et se reposer d'un programme trop chargé, souhait de pratiquer l'accrobranche, et une fiche vierge, de plus d'activités, de repos entre activités, de liberté totale de sortir pour les plus de 18 ans.


    déplacements dans les comités de jumelage d'accueil :
     15 ont trouvé les membres des comités d'accueil gentils, motivés, cordiaux, attentifs même sur le plan culinaire.
     3 ont apprécié la découverte de la région avec sa diversité et son adaptation au thème du cirque.
     2 n'ont pas répondu.
     et unitairement, ils ont aimé l'accueil de Rémy, le stage de cuisine, les activités proposées originales, la bonne organisation, la culture, le long moment passé dans son village, les visites d'une journée et celles des autres villes, la grande expérience des comités, l'entraide, la disponibilité et générosité de Liancourt, la gentillesse et la coopération du chauffeur considéré même comme le 4ème membre de l'équipe référente. L'un aurait apprécié de connaître d'avance la distance des déplacements.



    faut-il continuer dans cet esprit et renouveler l'expérience en 2013 ? Quelles(s) orientation(s) ? Quel thème ?
     29 réponses positives en évoquant la belle expérience, les rencontres, l'élargissement de l'horizon, la possibilité de connaître d'autres nationalités, de profiter d'une bonne organisation, de tisser de nouveaux liens, de détruire des préjugés, de comprendre les autres tant au niveau de la langue que de la culture, de l'histoire … qui seront de plus en plus importants dans l'avenir.
     10 ont cité le théâtre comme prochain thème,
     10 la musique dont un la musique internationale ??
     5 les sport (foot, natation).
     3 la danse.
     3 le cinéma.
     3 la culture pour connaître les autres pays.
     2 les langues pour l'une d'une manière ludique (en apprenant des autres, on apprend sur soi-même), pour l'autre sur le plan de l'écriture, de la littérature, voire de la calligraphie.
     2 n'ont pas exprimé de souhait.
     l2 la connaissance des jeunes européens.
     unitairement le cirque un le considérant par contre trop abstrait, le chant, un concours photographique, la découverte de son propre pays, les énergies alternatives, la cuisine professionnelle, le jonglage, la magie, différentes cultures musicales de l'Europe (des activités le soir ????).
     2 ont demandé davantage de temps pour dormir le matin et deux autres un séjour rallongé à 3 voire 4 semaines.
     Pour deux autres le cirque a été une grande expérience valorisée par la compétence des moniteurs et pouvant servir plus tard. Enfin, l'un a été surpris par les goûts différents en musique et le dernier s'est enrichi par la connaissance des étrangers et de nouvelles cultures.





    les plus de ce séjour :
     10 comme chaque année ont apprécié la journée à la mer.
     10 ont aimé les visites et les monuments comme Paris, Gerberoy, le Musée de la Mémoire des Murs à Verneuil.
     7 ont amélioré leur niveau de langue.
     5 ont été conquis par le cirque.
     4 se sont fait de nouveaux amis.
     4 la journée à Liancourt.
     4 ont cité de nouveaux contacts interculturels.
     5 des connaissances de personnes différentes.
     7 des activités variées.
     3 un groupe sérieux et autogéré.
     6 les référents.
     3 l'ensemble intéressant et amical.
     2 les formateurs de cirque motivés et accessibles.
     2 les personnes en général, et l'un a maintenant envie d'apprendre l'Italien.
     3 les soirées entre tous avec l'ambiance correspondante.
     2 le rallye.
     2 le feu d'artifice à Pierrefonds.
     et unitairement l'hébergement et les repas en général, les nouvelles expériences, l'organisation, l'animation, l'amusement, les grands moments de convivialité et les chambres propices aux discussions, la grande roue, la course aux trésors …


    les moins de ce séjour :
     13 ont évoqué le manque de temps libre, comme pour l'un, entre la fin des activités et le retour au centre,
    pour les majeurs, selon au autre, citant les discothèques à Compiègne,
    impossibilité de faire du shopping pour d'autres encore.
     8 les alarmes se déclenchant intempestivement.
     3 la brièveté du séjour avec le souhait d'une semaine supplémentaire pour deux et 3 à 4 semaine espacées d'un jour de repos permettant de recharger les batteries pour l'autre.
     2 l'insuffisance d'informations données avant le séjour.
     2 le manque de sommeil.
     4 l'impossibilité de laver le linge.
     2 le souhait d'imposer la majorité à tout le groupe.
     2 les problèmes liés à l'hébergement comme les sacs de couchage et les autres déjà évoqués.
     et unitairement l'interdiction d'alcool aux moins de 18 ans (notamment pas de bière pendant les repas, la bière n'étant pas considérée comme de l'alcool « Tchèques ».
    Les contrôles trop nombreux, certains règlements inutiles la majorité des stagiaires ayant 18 ans, le dortoir, n'aime pas le genre de nourriture, activités pas assez variées, pas de savon dans les toilettes, repas froids, douches sans baignoire, pas assez de prises électriques, les journées fatigantes au cirque, le programme trop chargé, visite trop légère de Paris, trop de route (supporte mal le car), pas assez de possibilité d'Internet.




  • _________________


    Fédération des Comités de Jumelage de l'Oise (FCJO)
    Information et Communication de la FCJO
    Siège social: MAIRIE DE VERNEUIL EN HALATTE
    60550 VERNEUIL EN HALATTE
    Courriel: fcjovp@gmail.com
    Site Internet de la FCJO, à l’adresse : http://fcjoise.free.fr/
    avatar
    D_BRUNO

    Nombre de messages : 589
    Age : 66
    Date d'inscription : 12/02/2009

    Voir le profil de l'utilisateur http://fcjoise.free.fr/

    Revenir en haut Aller en bas

    - Sujets similaires
    Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum